Introduction à l'escrime

L'escrime

En garde! Ah l'escrime, quel sport merveilleux et plein de vertu! C'est d'ailleurs un des plus vieux sports ou plutôt disciplines du monde humain. Tiens, d'ailleurs, pourquoi ne pas commencer avec un bel historique! Ah et puis zut, il y en a un peu trop à dire de ce côté là, alors concentrons nous plutôt sur le présent.

Pour les curieux, je noterai quand même que les premiers à avoir pratiqué l'escrime seraient... les égyptiens! D'ailleurs cela ressemblait, comme aujourd'hui, beaucoup plus à un sport qu'un style de combat puisqu'ils utilisaient des masques et une protection au bout de l'arme...

Les Armes

Avec quoi tirons-nous? (connaissance générale: les escrimeurs sont appelés tireurs, car ils "tirent" l'épée du fourreau. Notez qu' "escrimeur" est un terme quand même accepté) Avec une épée pardieu!, me direz-vous. À cela je vous répondrai que vous n'avez pas tort, mais vous n'avez pas totalement raison non plus!

En effet, on peut tirer à l'épée, mais on peut aussi tirer au sabre ou au fleuret! Où est la différence? Eh bien, c'est ce que nous allons découvrir dans quelques secondes!

Avant de commencer, il est important de connaître un peu le jargon!
Mouche: c'est le petit bout de plastique au bout de la lame qui empêche la lame de faire mal. Appelée ainsi, car on mettait autrefois une vraie mouche au bout de notre arme pour marquer notre adversaire!
Poignée: Il en existe deux types, les poignées françaises, qui sont presque droites et qui ressemblent d'avantages à celles connues de tous, et orthopédiques, qui donne une prise en main qui serait comparable à tenir une arme de poing. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients, mais la poignée orthopédique est très souvent destinée aux tireurs plus avancés.
Garde: coquille entre la poignée et la lame qui protège les doigts

Le fleuret

Le fleuret, l'arme noble et, vous l'aurez deviné, l'arme de prédilection de notre club! Le fleuret est premièrement une arme d'estoc, que veut-on dire par là? Eh bien simplement que c'est une arme avec laquelle la façon dont on fait une touche sur notre adversaire est avec le bout de l'épée, un peu comme si on voulait le transpercer. La cible visée se trouve à être tout le tronc (bras et masque exclus), fourche incluse, alors messieurs, faîtes bien attention où vous visez!

Le fleuret est sans aucun doute la plus petite et légère arme des trois (longueur semblable par contre), sa lame mince et flexible ainsi que sa petite garde en sont bien sûr la cause.

Le fleuret est très souvent la première arme apprise par les escrimeurs, car elle est très technique et donne une excellente base pour les deux autres armes, sa cible valable étant présente à la fois à l'épée et au sabre. De plus, il est beaucoup plus facile de passer du fleuret à l'épée ou au sabre que le contraire.

L'épée

Premièrement, l'épée est aussi une arme d'estoc, mais la grande différence avec le fleuret concerne la cible valable, pour l'épée, je dois vous avouer que c'est assez simple : tout le corps compte, en partant du bout du soulier, en passant par le petit doigt et le masque!

Pour la forme, l'épée est la plus grosse des trois armes, notamment à cause de sa garde qui est, ma foi, très volumineuse, mais bien sûr, l'utilité est là. La main armée étant cible valable, comme c'est la partie de notre corp qui sera la plus proche de l'ennemi, on ne veut pas qu'il la touche facilement! Les poignées françaises ou orthopédiques sont disponibles pour cette arme aussi.

Le sabre

Pour sa part, le sabre est une arme de taille et d'estoc! "Bon, bon, bon, il vient encore nous embêter avec des mots dont on ne connait pas la provenance...". Eh bien, pour faire plus simple, une arme dite "de taille" veut dire qu'on touche avec le côté de la lame (une hache est une "arme de taille", par exemple). Il va sans dire que  les combats de sabres sont plus éloignés en terme de style et de technique que les deux autres armes.
Justement, la cible valable se compose de tout ce qui se situe en haut de la ceinture, donc main, corps, bras et masque. Les parties, disons, intimes, dans ce cas si ne comptent pas!

Côté forme, le sabre se constitue toujours et uniquement d'une poignée droite (style française) car un sabre se tient un peu comme un marteau. Une partie de la garde s'étend sur le côté pour protéger les doigts d'un éventuel coup latéral. La lame est une lame triangulaire sans mouche. La lame est triangulaire, car elle est constituée d'un côté dit tranchant et d'un autre dit contre-tranchant, bien que les touches soient valables peu importe la partie du sabre qui a touché, ces notions sont plus utiles du côté technique. La mouche n'est pas nécessaire, car les combats sont en général plutôt éloignés, cependant, le bout de la lame est tout de même recourbé pour la sécurité.

Conclusion

J'espère que je vous êtes maintenant un peu mieux renseigné au sujet de l'escrime. Pour plus d'information ou même pour toucher aux différentes armes, n'hésitez pas à venir faire un tour au club (horaire) ou à communiquer avec nous d'une quelconque manière, nous serons ravis de vous voir!